Krishnamurti

Un être d'exception

Difficile de qualifier Krishnamurti.

Un penseur, lui dont on peut légitimement penser qu'il était précisément libéré de cette pensée qui fait tant de bruit à l'intérieur de nos cerveaux ?

Un philosophe, lui qui clamait qu'aucune voie ne peut mener à la libération intérieure et que tout système de pensée est un obstacle à la découverte de la Réalité ?

Un maître spirituel, lui qui refusait la notion de guide et renvoyait à eux-mêmes ceux qui voulaient faire de lui un modèle ?

Krishnamurti est un être à part, son enseignement aussi.

Il fut repéré dès son plus jeune âge par les dirigeants de la Société Théosophique, qui voyaient en lui le nouveau Messie. Après avoir été éduqué suivant leurs principes et préparé au rôle de futur instructeur du monde, il vécut deux expériences intérieures qui allaient bouleverser ces plans d'avenir tout tracé.

A l'âge de vingt sept ans, il connut une expérience psychique et physique d'une intensité extrême, connue sous le nom de « processus », après laquelle rien pour lui ne fut plus comme avant. Trois ans plus tard, la mort de son jeune frère, avec qui il avait une relation fusionnelle, le poussa à se dépouiller de ce qui lui restait d'attaches psychiques.

A la suite de cette révolution intérieure, il rejeta toute l'organisation qui avait été édifiée autour de lui par les Théosophes, déclarant : « La vérité est un pays sans chemin, vous ne pouvez l'approcher par aucune route, quelle qu'elle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j'y adhère d'une façon absolue et inconditionnelle. »

Renvoyer les gens à eux-mêmes fut une constante dans le message qu'il a cherché à transmettre tout au long de son existence, dans les innombrables conférences qu'il a tenues de par le monde, et dans ses livres :

« L'homme ne peut venir à elle (la vérité) par aucune organisation, par aucune foi, par aucun dogme, prêtre ou rituel ni par aucune connaissance philosophique ou technique psychologique. Il doit la trouver à travers le miroir de la relation, par la compréhension du contenu de son propre esprit, par l'observation, et non par l'analyse intellectuelle ou la dissection introspective. »

Un message révolutionnaire et fondamentalement différent, qui remet en cause toutes les pratiques et disciplines mentales, toujours fondées sur la séparation entre un « je » auquel on s'identifie et une autre partie de soi sur laquelle il cherche à agir. A un homme qui lui expliquait qu'il avait tout quitté, biens, famille, attaches, Krishnamurti posa la question fondamentale : « Avez-vous aussi quitté le désir de vous améliorer ? ».
A méditer...

 

 

Bibliographie

  • Commentaires sur la vie vol.1,2,3 (J'ai lu)
  • Le livre de la méditation et de la vie (Le livre de poche)
  • L'esprit et la pensée (Le livre de poche)
  • Première et dernière liberté (Le livre de poche)
  • La révolution du silence (Le livre de poche)
  • Se libérer du connu (Le livre de poche)
  • Carnets (éditions du Rocher)

 

Videos sous-titrées

  • youtube : Krishnamurti vostfr